samedi 1 avril 2017

Vifs vents au cœur


Sang 003


Biscarrosse (40) le 19 février 2017, Alain Gojosso


Soleil lunaire aux yeux de l’éther céleste
Où rêve à sang se réel manteau de nu
Par plaies pansées d’une obsession
Allant d’émouvant en seul d’un narratif

D’âme or au cœur de l’encre s’écoulant
Vogue l’illusion par vagues décibels
A l’uni tenu d’un serment qui mirage
Arbore larmes en cieux embrun de rires

Qu’en temps s’enfance ode à poursuivre
Sous la ride érodée du sable égrainé
Cette même passion toujours qui
À l’amour narcisse de souffle une altérité

Conjuguant d’un pur cet imparfait donné
Qui au fil tissé des courants aveugles
De l’ivre diamant magnétique épouse
Libertaire les champs dorées de l’épreuve.



Le 01er avril 2017,



Alain Gojosso


Enregistrer un commentaire