mardi 10 janvier 2017

Par obsession...

Haut bois


Blues saillant 002


Biscarrosse (40) le 10septembre 2016, Alain Gojosso


Bruisse à pores tempo en vers de haut bois
Par proue battant de ce sang délivré
Qu’érigent sépales en aiguilles filantes
Sur l’encre effeuillée d’une vive mélancolie

S’ombre humble l’intangible de l’obsession
En l’insistance de croire en cette passion
Où sève orée de poursuivre nef à cœur
La clameur embrassée qui d’aimant essaime

Azurant de tutoyer vertige à l’uni de l’abîme
Un vain même par ce ça franc à l’or tissé
De sensuel et qu’ode incessamment
De fredonner à corps l’évidence qui nous lie

Qu’âme en paix vague dès lors par canopée
Sur le divan de ses fougères désinvoltes
Où rêves onde d’épouser en révolte
L’inexorable allant du vivant par un abandon.


Le 10 janvier 2017,



Alain Gojosso



Enregistrer un commentaire