jeudi 11 mai 2017

L’ivre artère


Des sens 005


Blaye (33) le 29 avril 2017, Alain Gojosso

Éventail encens à l’uni de la fragrance azurée
S’évente nonchalance par bruissements
Amarrés à l’échappée belle du souffle
Qui vif vent effleure libre cet indicible de l’air

Cheveux en vers de l’effronté qu’en pas libres
De l’ondoiement céleste aux semelles
L’éclat par un sensuel à corps où se poésie
De déclamer à tue-tête l’âme or de son ambre

Ascèse ailes au musical de l’affable un narratif
Qui s’exprime par percussion de l’implicite
Adonné aux mots de la seule intuition
Où sang des sens en sens se transmet la vérité

Qu’en orbe déployé d’un rayonnement s’écrin
Revêche la permanente et digne révolte
Face à l’absurde donné d’une formalisation
Impuissante à épouser les mouvants du vivant.



Le 11 mai 2017,



Alain Gojosso


Enregistrer un commentaire