vendredi 12 mai 2017

Charme amarrée


Interlude 001


Blaye (33) le 12 septembre 2017, Alain Gojosso


Ma mère !

Éclats d’yeux chantant de pierre fleuve âme air
De l’éther spirituel ce haut bois de la fable
Qui bambou des rives prend racine
En l’ocre terre des sangs écoulés depuis l’aube

Diapre au corps par ambre blanche de l’obscur
Essaime orbe des fusions ses mouvants
Au palpitant d’une valse indolente
Où à rimes percutées s’antre ombre et lumière

Ma mère !

Silex d’ivoire en l’onyx la flamme des conjugués
En temps d’un quantique écho errant
Et de fondre à l’uni de l’ivraie leurs différends
Par accord d’un lien qui feu marbre d’un amour

Dansant à corps jonglés cette alchimie intuitive
De l’écrit où orale mélodie joyau d’exister
En l’étreinte échangée d’un même recouvré
Aux masques des pairs révélés à la nuit éclairée.




Le 12 mai 2017, 


Alain Gojosso


Enregistrer un commentaire