mercredi 17 mai 2017

Écho erre en…


Par l’antre 005


Saint-Ciers Sur Gironde (33) le 05 mai 2017, Alain Gojosso


Humain qui s’aile âme en terre
Par l’éther de l’univers
D’un fini paradoxal
À cet infini perdu de silence

Ode essaim au champ funèbre
Par ce feu vivant à corps
Encore d’exister
Même à seule dépendance 

Rêve errant qu’en échos filants
Aux tissus denses des sens
Épris de conscience
A lyre en voix un sens donné

Qui s’expansif au bon du plaisir
De l’échange à transmettre
En la reconnaissance
De l’orgue œil dès lors délivré.



Le 17 mai 2017,


Alain Gojosso


Enregistrer un commentaire