mardi 17 octobre 2017

Lit démis


Muse 008


Fabian - Les deux lacs (65) le 12 juillet 2017, Alain Gojosso


Faune à fleurs de l’onirique vertige où vers
Art aux essences la flaveur envoûtante
D’une harmonie qu’en songe
Dessine musical le cœur écoulé d’élan sang

Se voix d’éveil de tutoyer à corps ta beauté
Qui de silences me clame encore
D’un possible cet essaim phonique
Où se mélodie l’évidence concertée du feu

Sème ode jusqu’à l’obsession cette passion
D’une intangible et folle attraction
Par chœur du lit traversé des sens écrits
Qui cristal d’eau donne à lyre son aveu tissé

Qu’en flammes s’éclaire à ce céleste dessein
Le diapason trouvé par ton vif vent
Qui diamant m’a confondu en ce chanté
De l’élégance domptée créant par sublimés.


Le 17 octobre 2017,



Alain Gojosso


Enregistrer un commentaire