lundi 25 septembre 2017

Par habité II (Triptyque – Deuxième volet)


Par l’antre 007


Blaye (33) le 12 septembre 2016, Alain Gojosso


Nu d’essaim en poumons d’une inspiration
Envahissant à corps de l’écarlate
Où se miel un sensible au vif vent de l’air
À prendre par accord du feu nous éclairant

Brûle en rugissements l’arbre aux essences
Du sang qui se cime à toucher l’onde
De nos vérités par cordes indicibles
Aux battements ébranlant nos incendies

Tutoyant par un cygne ce mensonge répété
De nos cœurs masqués de vanité
Qu’orgueil exhorte à habiller
Par indifférence en culpabilités camouflées

Qu’autel au divin de l’ivresse jouisse encore
L’hallucination à l’uni recouvré
D’un même verbe écoulé au sacrifié
De l’émissaire donné à l’impossible d’aimer.



Le 24 septembre 2017,



Alain Gojosso


Enregistrer un commentaire