mercredi 13 septembre 2017

Par habité I (Triptyque – Premier volet)

Effluves 004

Escalona (Aragon - Espagne) le 09 juillet 2017, Alain Gojosso


Torrentiel azur par membres à corps
D’une certitude qui en sang
Évidence d’écouler sa clameur
Aux cils de l’éther bruissant de vent

Semelle en cœur cette voie musicale
Où pas de danse se composent
En l’interactivité d’un tutoiement
À toucher de l’écho la belle vibration

Qu’en temps se mélodie de marteler
A forge de rémanences effeuillées
Cette mélancolie de l’amour
Par chœur de l’être donné en plume

Psalmodiant sur l’orgue âme des sens
Ce vivant qui toujours se soulève
En vers de l’organe à trouver
Du sens au vain de notre soumission…


Le 14 septembre 2017,



Alain Gojosso


Enregistrer un commentaire