jeudi 1 juin 2017

Cellules

Cygne âme or du sang


Encre 004


Blaye (33) le 12 septembre 2016, Alain Gojosso


Des sens où s’écrin de cristal l’âme air
Par l’airain d’une étreinte à corps
Se mêle au pré ma mélancolie
En diapré d’une infrangible conviction

Même par mon silence murmuré
Fredonne malicieux mon orgueil

Qu’en malle s’élève au verre de l’ivre
En chair de cette liberté échappée
Encore et cède aux déments
Songes d’une réalité réitérée en soi

Hurlant en taire à l’ode de l’éther
Cette incessante plaie qui s’écrie

Où bois en corolles d’essaimer cet or
De l’obsession à ne pas pouvoir
A la flaveur toujours de la beauté
Narrer cette laideur de l’autre en moi

Nerf à draper ce mépris insistant
Qu’en orgue âme assourdit mal

Sinon qu’en la vérité toujours énoncée
D’une intrinsèque violence
Qui se mots d’aile au mime éthique
Humain de mon humanité alors révélée.


Le 01er juin 2017,



Alain Gojosso


Enregistrer un commentaire