dimanche 20 novembre 2016

Ingénu


Humain 009


Biscarrosse (40) le 10 septembre 2016, Alain Gojosso


D’yeux d’enfant à croire

En cette nef
Un comme un
Des corps en Je
Où se nouerait à l’uni
Le beau cœur de l’esprit

Fièvre encore de ce névé
Rose qui corolle
De palpiter de pétales
En sang ce diapre
Vitrail où feu d’êtres
Éclaire nos ombres d’airs

Enflammant l’âtre en voix
Qui chant du cygne
Nature sa dépendance
D’appartenir
A ce parvis d’un fini
D’un signe né à l’âme or

Se vif vent alors de harper
Par ode des lyres
Cette peau éthique
Du chœur qui ingénu
En lames erre haut
Enfin de pouvoir s’aimer…


Seulement…



Le 20 novembre 2016,


Alain Gojosso


Enregistrer un commentaire