jeudi 14 décembre 2017

Se mensonge


Humain 014


Roaillan (33) le 29 novembre 2017, Alain Gojosso


Plane obscur à blanc des corps agités
Où tombe à tombe se chute
L’inexorable arithmétique
Qui en temps d’un fini mesure le vain

Épitaphe l’absurde espoir sous l’écrit
De nos mensonges à croire
Par juste cécité d’une vie à vivre
Au complice de notre oubli incessant

Semant songes en illusions dérisoires
Aux fils des maux qui violence
Entretenue parsèment le parvis
De l’avis aux lances par des cris muets

Qu’en exutoire brûlent nos fantômes
D’un comme un au même
Où se noue l’enjeu d’un mal
Être en l’avoir futile d’un refoulement.



Le 14 décembre 2017,


Alain Gojosso





Enregistrer un commentaire