jeudi 17 mai 2018


Qu’en temps erre amant III (Triptyque – Troisième volet)

Sang 008



Blaye (33) le 16 décembre 2017, Alain Gojosso


Sinon qu’au souffle de notre crainte lue en peau
D’un narcisse éclos qui se corolle à chanceler
Sous le joug de sa fatale tentation
Pour un cœur à cœur liés d’unisson si éphémère

Vibratile essence qui à corps donnant s’exquise
Par encre d'horizons à l'antre déliée
Du vif vent oú se mage d'onirique les chants
Caressant du libre d'exister au cil de ta féminité

Seule âme air ode du vertige quand à ta beauté
S’évidence à rimer en mime éthique
Cette foudre passionnelle qui orgue d’aimer
Par poésie sublimée cet allant insufflé d’un miré

Je me corde qu’en sensible de ta vive résonance
A lyre l’indicible de l’écho qui lit des flots
S’émouvant de ton désir à tisser en la mer
L’estuaire d’une étreinte vrillant du même tempo.



Le 17 mai 2018,


Alain Gojosso




Enregistrer un commentaire